Dans le cadre de l’amélioration de la valorisation des compétences des infirmières libérales, la caisse primaire d’assurance maladie met en place à compter de la fin du mois de mai 2012 deux nouvelles majorations que vous avez tout intérêt à connaitre.

La Majoration Acte Unique (MAU) vise à mieux rémunérer les petits actes isolés. La règle est simple : la MAU s’applique à tous les actes AMI 1 et AMI 1,5, quel que soit le lieu de réalisation de l’acte (domicile ou cabinet). Le montant de la MAU est de 1,35 euros, tarifée à chaque passage. Attention : pour que la MAU s’applique, l’acte doit impérativement être isolé. Si vous effectuez deux actes (AMI 1 + AMI 3), c’est perdu : impossible de bénéficier de la MAU !

LA MCI (Majoration Coordination Infirmière) s’applique elle aussi à chaque passage, pour les patients nécessitant des soins lourds (soins palliatifs). Son montant est de 5 euros, elle s’applique uniquement à certains actes :

- Les pansements lourds et complexes (NGAP, chap. I, art. 3)
- Les pansements nécessitant asepsie et détersion pour le patient insuliné (NGAP, chap. II, art. 5 bis)
- Les soins de pratique courante (NGAP, titre XVI, chap. I)
- Les soins spécialisés (NGAP, titre XVI, chap. II)

La MCI s’applique à tous les pansements en AMI 4 et à tous les soins palliatifs. En cas de doute sur le caractère « palliatif » de certains soins (c’est parfois ambigu), se référer au médecin traitant est plus sage et plus prudent.
La MAU et la MCI viennent se cumuler aux majorations du dimanche, des jours fériés, de l’IFD ainsi qu’aux majorations de nuit.

Bien sûr, Albus, le logiciel infirmier bénéficiera d’un correctif dans les prochains jours pour vous permettre d’effectuer ces nouvelles cotations dès leur application. Le logiciel intègre d’ailleurs un module d’aide à la cotation des actes en temps réel, ce qui facilite la vie et fait gagner du temps, notamment aux débutant(e)s qui viennent de s’installer en exercice libéral, et pour lesquelles la NGAP n’est pas toujours simple à comprendre. Nous nous félicitons de cette évolution visant à mieux reconnaitre et valoriser le travail mené par les infirmiers libéraux, jour après jour sur le terrain.

N’hésitez pas à consulter vos représentants de l’Assurance Maladie, vos syndicats ou encore nos conseillers pour en savoir plus.